Uniting Europe

Chaque fois que le conflit israélo-palestinien éclate en Israël, tout le monde donne des conseils, voire une intervention active. En fait, même en périodes d’accalmie, tout le monde semble s’affairer autour du conflit au Moyen-Orient. Ne serait-ce qu’au cours des quelques dernières années, des centaines de milliers de personnes ont été tuées dans nos pays voisins, des millions ont été déplacées, et des nations entières ont été menées à la ruine. Pourtant, l’ONU consacre beaucoup plus de temps à discuter du conflit au Moyen-Orient (et à condamner Israël) qu’à discuter de toutes les crises combinées dans le monde. Alors vraiment, qu’est-ce qui est, ou qui se trouve derrière la situation en Israël, et quelle peut être la solution à ce problème?

Le conflit au Moyen-Orient n’est pas un conflit territorial. C’est un conflit idéologique. Des raisons pratiques jouent peut-être leur rôle dans les coulisses, mais d’une perspective plus large basée sur les sources anciennes d’Israël, la terreur qui se répand dans l’Etat d’Israël est le résultat direct de la négligence des relations entre nous, le peuple d’Israël. Nous pouvons arrêter la terreur si nous travaillons à fonder une société où nous sommes tous responsables les uns des autres et également où nous nous traitons bien les uns les autres. Un examen approfondi des sources de la sagesse de la Kabbale indique que la loi de la nature nous dicte de faire exactement cela.

Qui est en charge et que veut le monde d’Israël?

Sur la carte du monde, Israël semble comme un petit point impuissant par rapport aux superpuissances. Et pourtant, tout au long des générations, nos sages ont insisté sur «Tout dépend d’Israël.” [1]

Il est écrit dans le Livre du Zohar que «de même que sans le cœur, les organes du corps ne peuvent exister dans le monde, pas même une minute, de même toutes les autres nations ne peuvent exister dans le monde sans Israël.” [2]

Rav Kook a élaboré un peu plus le rôle d’Israël quand il a écrit, « L’édification du monde, qui est actuellement ébranlé par les terribles tempêtes d’une épée ensanglantée, exige la fondation de la nation d’Israël. … dans l’attente d’une force pleine d’unité … qui se trouve dans Israël. » [3]

Apparemment, c’est par nous, Israël, que les processus de notre monde s’activent.

Pouvons-nous rétablir l’équilibre en Israël? De qui cela dépend-il?

Israël ne dépend que d’une seule chose: la force de la connexion. “L’unité sociale peut être la source de toute joie et de tout succès.” [4] Cela signifie qu’en établissant des relations positives entre nous, nous dessinons l’image de notre réalité quotidienne. La seule chose qui pourrait arrêter, retarder, ou se mettre en travers de notre connexion est la séparation et l’aliénation entre nous. Ceci est la raison pour laquelle “il nous est ordonné à chaque génération de renforcer l’unité entre nous afin que nos ennemis ne nous gouvernent pas» [5], car «Quand il y a amour, unité et amitié entre les uns et les autres en Israël, aucune calamité ne peut l’accabler ». [6]

En outre, nos sages ont dit que «Tous ceux d’Israël sont responsables les uns des autres» [7], et «Israël ne sera pas sauvé jusqu’à ce que tous se rassemblent.” [8] En d’autres termes, le niveau de connexion du peuple d’Israël se reflète dans les situations politiques, sociales, et de sécurité. La connexion est la seule chose qui puisse sauver les gens de leur confusion et de leur affliction, car «Quand Israël est comme un seul homme dans un seul cœur, tous sont comme un mur fortifié contre les forces du mal.” [9]

Pourquoi précisément, nous, le peuple d’Israël, pouvons-nous changer la situation ?

Le peuple d’Israël est un groupe idéologique unique au monde. Nous nous sommes d’abord rassemblés, il y a environ 4000 ans dans l’ancienne Babylone: ” Abraham, le patriarche, fit appel au nom du Seigneur jusqu’à ce qu’une grande communauté s’assemble à lui ; elle a été appelée « le peuple de la maison d’Abraham ». Elle continua à grandir jusqu’à devenir l’assemblée de la congrégation d’Israël ». [10] Nous avons la méthode d’influer sur les forces de la nature, car« Israël est au-dessus de la nature “. [11]

Quelle est la raison de la vague actuelle de terrorisme, et pourquoi sommes-nous haïs?

Depuis longtemps maintenant, le monde est devenu un village mondial où nous sommes tous interconnectés et interdépendants. Inconsciemment, les nations sentent que nous, le peuple d’Israël, tenons la clé du bonheur. Cependant, en nous dérobant à notre rôle historique, et en l’absence de la mise en pratique de la méthode de connexion dans nos relations, nous avons attiré sur nous la haine du reste du monde. “Dans une telle génération, tous les destructeurs parmi les nations du monde lèvent la tête et souhaitent avant tout détruire et tuer les enfants d’Israël, comme il est écrit (Yevamot 63), « Tous les malheurs ne viennent au monde qu’à l’intention d’Israël. ‘” [12]

Comment la connexion du peuple d’Israël peut-elle prévenir la prochaine vague de terrorisme?

Rav Yéhouda Ashlag, connu comme le Baal HaSoulam (Maître de l’échelle) pour son Soulam (échelle) commentaire sur le Livre du Zohar, a écrit que «la rédemption d’Israël et tout le mérite d’Israël dépendent de l’étude du Zohar et de l’intériorité de la Torah. Et vice versa, toute la destruction et le déclin des enfants d’Israël surviennent parce qu’ils ont abandonné l’intériorité de la Torah. Ils ont dégradé son mérite et l’ont rendue apparemment redondante.” [13] Rabbi Akiva a dit:« Tu aimeras ton prochain comme toi-même. C’est une grande règle de la Torah. ” [14] Plus précisément, l’unité et l’amour inconditionnel parmi nous peuvent nous conduire à être en conformité avec le système de la nature, et alors seulement, les nations du monde reconnaîtront-elles le mérite d’Israël, comme il est écrit dans le Zohar,” Avec cette composition, qui est le Livre du Zohar, ils [Israël] vont sortir de l’exil avec miséricorde ». [15]

Comment pouvons-nous exprimer l’unité entre nous dans notre vie quotidienne?

Nous devons mettre en pratique le principe de la garantie mutuelle, puisque «Tous ceux d’Israël sont des amis.” “Tout ceux d’Israël sont garants les uns des autres [responsables les uns des autres], ce qui signifie que lorsque tous sont ensemble, ils ne voient que du bien.” [16] Il est temps maintenant “de redécouvrir l’amour national qui a été instillé en nous depuis le temps où nous étions sur notre terre comme une nation parmi les nations.” [17] Nous devons décider qu’à partir de maintenant nous allons commencer à nous comporter mutuellement comme des frères en pensées, paroles, et actions.

Pourquoi précisément la sagesse de la Kabbale nous enseigne-t-elle la correction du monde?

La sagesse de la Kabbale est une science qui explique des forces de la nature cachées de notre perception, qui agissent sur le peuple d’Israël, et par conséquent sur le monde et sur l’ensemble de la réalité. La Kabbale se consacre à une seule chose : atteindre la connexion entre nous afin d’atteindre l’équilibre avec la force qui régit la nature. Cette force est appelée le « Créateur». Dans les mots du Baal HaSoulam, “Cette sagesse est … une séquence de racines qui pendent par voie de cause à effet, par des règles fixes déterminées, s’entrelaçant vers un but unique et exalté: la révélation de Sa Divinité à Ses créatures dans ce monde “. [18]

Pourquoi ce moment est-il spécial? Pourquoi notre unité est-elle si importante précisément maintenant?

Nous nous trouvons à un moment très spécial de notre processus de développement. Le Livre du Zohar écrit à ce sujet que «Les enfants d’Ismaël sont destinés à causer de grandes guerres dans le monde.” [19] C’est pourquoi, “Si nous ne saisissons pas l’occasion de nous élever tous ensemble (d’un seul cœur) en y mettant les grands efforts requis dans un moment de danger, pour garantir notre séjour dans le pays, alors les événements auxquels nous assistons nous posent une grande menace, puisque les situations se développent en faveur de nos ennemis qui cherchent à nous effacer de la surface de la Terre. Il est également clair que l’énorme effort nécessaire pour cheminer sur la voie accidentée qui s’offre à nous exige de toutes les parties de la nation, sans exception, une unité aussi solide et dure que l’acier. Si nous ne sortons pas en rangs unis contre les puissantes forces qui se dressent sur notre chemin pour nous nuire, nous trouverons que notre espoir est damné à l’avance “. [20]

Que pouvons-nous faire? Mettre en pratique le principe de responsabilité mutuelle

Commençons à cultiver parmi nous le principe de la responsabilité mutuelle de facto. Dès que nous mettrons en marche cette connexion, nous verrons comment elle s’applique à notre vie quotidienne et comment elle peut vraiment changer les choses pour le mieux. De cette façon, nous allons progressivement devenir «comme un seul homme dans un seul cœur» [21], et notre sécurité et notre bel avenir seront garantis. La Terre Sainte deviendra un phare d’espoir pour le monde entier, ce qui est son rôle historique et son but.

Puissions-nous avoir des jours meilleurs et plus paisibles!

——————————————

[1] Rabbi David Solomon Eibenschutz, Les saules de la rivière, Portion Lekh Lekha

[2] Le Livre du Zohar, Pinhas

[3] Rav Itzhak HaCohen Kook (Raiah), Orot [Lumières], 16

[4] Rav Yéhouda Ashlag (Baal HaSoulam), “La Liberté”.

[5] Rabbi Eliahou Ki Tov, Le Livre de la Conscience, chapitre 16

[6] Rabbi Kalman Kalonymus Halevi Epstein, Maor VaShemesh [Lumière et Soleil], Nitsavim [Debout]

[7] Sanhédrin 27b, Chavouot 39a

[8] Midrash Tanhouma, Nitsavim, Chapitre 1

[9] Rabbi Shmuel Bornstein, Chem MiShmuel [Nom de Samuel], Vayakhel [Moïse rassembla]

[10] Rabbi Shmuel Bornstein, Chem MiShmuel [Nom de Samuel], Haazinou [prêter l’oreille]

[11] Rabbi Nahman de Bratslav, Likouté Halakhot [Recueil de Règles]

[12] Rav Yéhouda Ashlag (Baal HaSoulam), Introduction au Livre du Zohar, point 71

[13] Rav Yéhouda Ashlag (Baal HaSoulam), Introduction au Livre du Zohar, point 69

[14] Berechit Rabah, chapitre 24

[15] Le Livre du Zohar, Nasso, p 124b

[16] Rabbi Simcha Bunim Bonhart de Peshischa, Une voix messagère, Partie 1, Balak

[17] Rav Yéhouda Ashlag (Baal HaSoulam), La Nation

[18] Rav Yéhouda Ashlag (Baal HaSoulam), L’essence de la sagesse de la Kabbale

[19] Le Livre du Zohar, VaEra, article 204.

[20] Rav Yéhouda Ashlag (Baal HaSoulam), La Nation

[21] Rabbi Chlomo Ben Yitzhak (Rachi), L’interprétation Rachi sur la Torah, “sur l’Exode,” 19: 2

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn3
Author :
Print

Leave a Reply