Uniting Europe

Tous les aspects de notre vie sont affectés par des problèmes de sécurité. Alors que la folie générale est entretenue par la diffusion quotidienne de clips montrant des agressions au couteau et qu’au même moment l’Europe décide d’identifier les produits israéliens, n’est-il pas normal de nous sentir sous le choc ? Quel autre comportement pouvons-nous adopter ?

 

Le monde dépend d’Israël

 

La haine envers Israël n’est pas un phénomène nouveau ; notre peuple la subit depuis son commencement. Cette haine est si profondément enracinée qu’elle semble prendre son origine dans la nature.

Il y a bien longtemps, nous avons appris douloureusement que plus le monde souffre, plus il nous blâme de ses malheurs. Si la tendance actuelle se maintient, très bientôt, le monde entier va nous haïr autant que les Arabes nous haïssent maintenant.

Nous savons déjà que l’humanité tout entière est connectée dans un seul réseau. Mais nous devons également reconnaître qu’Israël a un impact crucial sur ce réseau. Il est écrit dans « le Livre du Zohar » que les actes et les pensées de la nation d’Israël ont un impact positif ou négatif sur le sort du monde entier. Tout le mal qui se produit dans le monde nous est retourné pour nous réveiller et nous obliger à assumer notre rôle.

boycott israel 570

 

Que signifie assumer notre rôle et quel bienfait pourrions-nous en tirer ?

 

Tout d’abord nous devons accepter que nous pouvons changer notre destin. La seule chose que nous ayons à faire est d’essayer sincèrement de nous connecter les uns aux autres. C’est la clé : fortifier les liens qui nous unissent tous, les laïcs, les religieux, les Juifs d’Israël et ceux de la diaspora, tout le monde. Plutôt qu’une douzaine de tribus se méfiant les unes des autres, nous devons en arriver à pratiquer la responsabilité mutuelle envers chacun jusqu’à ce que nous soyons « comme un seul homme dans un seul cœur ».

Lorsque nous sommes connectés, lorsque nous sommes attentionnés les uns envers les autres, nous canalisons le positif et le transmettons au monde entier. Et à l’opposé, nos pensées et actions hostiles envers les autres irradient la négativité dans le monde, nous infligeant toutes sortes de désastres, non seulement à nous-mêmes, mais également à l’humanité tout entière. La responsabilité mutuelle et le souci des autres déterminent notre vie future, le monde de demain et quel en sera le résultat.

Mais est-il possible de nous connecter ? Si nous posons cette question à un individu, celui-ci acceptera de se connecter, mais immédiatement nous dira que c’est impossible. C’est vrai sauf si nous possédons un système, c’est-à-dire la méthode de connexion de la sagesse de la Kabbale. Quand la sagesse de la Kabbale parle de correction, il s’agit de corriger la connexion entre les gens. En étudiant la sagesse de la Kabbale, nous apprenons à nous connecter et à canaliser tout ce positif et à le transmettre au monde. Par cela, nous équilibrons les forces qui gouvernent nos vies. Les tentatives de nous aimer les uns les autres éveillent une force positive qui se répand, à travers nous, à l’humanité tout entière et apaise son antagonisme croissant envers nous.

L’« Introduction au Livre du Zohar » explique comment l’unité du peuple d’Israël détermine le destin du monde. Les extraits ci-dessous sont une traduction de la fin de l’« Introduction au Livre du Zohar » telle que Rav Yéhouda Levi Ashlag l’a écrite dans son commentaire Soulam sur le Livre du Zohar.

 

  1. Gardez à l’esprit que dans toute chose se trouve l’intériorité et l’externalité. Dans le monde en général, Israël, les descendants d’Abraham, Isaac et Jacob, sont considérés comme étant l’intériorité du monde, et les soixante-dix Nations sont considérées comme l’externalité du monde. Et il y a également l’intériorité à l’intérieur d’Israël même, qui sont les inlassables et dévoués travailleurs du Créateur, et il y a l’externalité : ceux qui ne se dévouent pas au travail du Créateur. Parmi les Nations du Monde, il y a intériorité aussi, ceux qui sont les Justes des Nations du Monde, et l’extériorité, qui sont les rustres et les malfaisants parmi eux.

« De plus, parmi les servants du Créateur dans les Enfants d’Israël, l’Israël intérieur, il y a l’intériorité, ceux qui sont récompensés par la compréhension de l’âme de l’intériorité de la Torah et de ses secrets, et l’externalité, ceux qui observent seulement la partie pratique de la Torah ».

« Il y a également l’intériorité dans chaque personne d’Israël, l’Israël intérieur, qui est le point dans le cœur et l’externalité que sont les Nations du Monde, le corps lui-même. Mais, même les Nations du Monde intérieures chez cette personne sont considérées comme des prosélytes puisqu’en adhérant à l’intériorité, ils deviennent des prosélytes parmi les Nations du Monde, qui sont venus et adhèrent à l’ensemble d’Israël ».

  1. Lorsqu’une personne d’Israël améliore et honore son intériorité, qui est son Israël intérieur, par-dessus son externalité, que sont les Nations du Monde en lui, le corps lui-même, c’est-à-dire quand quelqu’un consacre la majorité de ses efforts à améliorer et à exalter sa propre intériorité, afin d’avantager son âme, et consacre la minorité de ses efforts, à la plus simple nécessité, au soutien des Nations du Monde en lui, c’est-à-dire aux besoins physiques, comme il est écrit (Avot 1) « Faites de la Torah une permanence et votre labeur temporaire ». En ce faisant, il fait rejaillir ainsi les Enfants d’Israël sur l’intériorité et l’externalité du monde, et les Nations du Monde qui sont l’externalité, reconnaissent et acceptent la valeur des Enfants d’Israël.

Et si, à Dieu ne plaise, c’est le contraire qui se produit, et qu’un individu d’Israël valorise et apprécie plus sa propre externalité, que sont les Nations du Monde en lui, plutôt que sa propre intériorité, Israël en lui, comme il est écrit (Deutéronome 28) , « L’étranger qui se trouve en son for intérieur », c’est-à-dire que l’externalité de cette personne s’élève et monte en flèche, et vous-mêmes, l’intériorité, l’Israël en vous, plonge vers le bas. Par ces actions, quelqu’un entraîne l’externalité du monde en général, les Nations du Monde, à monter encore plus haut et à vaincre Israël, à les humilier, et les Enfants d’Israël, l’intériorité du monde, plongent dans les profondeurs.

 

  1. Ne soyez pas surpris si les actions d’une personne entraînent l’élévation ou le déclin du monde, car une loi inflexible veut que le général et le particulier soient égaux comme deux petits pois dans leur cosse. Et tout ce qui s’applique dans la généralité s’applique également dans le particulier. De plus, les parties qui sont découvertes dans le général s’appliquent dans le particulier, car le général ne peut être distingué qu’en rapport avec l’apparition de ses parties, selon la quantité et la qualité de ses parties. De toute évidence, la valeur d’un acte d’une partie cause l’élévation ou le déclin du tout.

« Ceci clarifie ce qui est écrit dans le Zohar, qu’en s’engageant dans l’étude du Livre du Zohar et de la sagesse de la vérité, ils se verront récompensés par la complète rédemption de l’exil (Tikounim, fin de Tikoun n° 6). Nous pourrions nous demander comment l’étude du Livre du Zohar influence-t-elle la rédemption d’Israël parmi les nations ?

 

  1. Dans ce qui précède, nous pouvons totalement comprendre que la Torah, elle aussi, contient l’intériorité et l’externalité, comme le monde entier. Par conséquent, quelqu’un qui s’engage dans la Torah possède ces deux degrés lui aussi. Lorsqu’un individu accroît son labeur dans l’intériorité de la Torah et de ses secrets, dans cette mesure, il fait jaillir la vertu de l’intériorité du monde, qui est Israël, et la fait s’élever au-dessus de l’externalité du monde, c’est-à-dire, les Nations du Monde. Et toutes les nations approuveront et reconnaîtront la supériorité du mérite d’Israël sur eux, jusqu’à la concrétisation des mots : « Et les peuples les accepteront et les amèneront chez eux : et la maison d’Israël les réunira dans le pays du Seigneur » (Isaïe 14,2) et aussi : « Le Seigneur Dieu a dit : “Voici que j’étends ma main sur les nations et les peuples sont investis de ma bannière ; et ils embrasseront vos fils et porteront vos filles sur leurs épaules” ( Isaïe 49,2) ».

Mais si, à Dieu ne plaise, le contraire se produisait, et qu’un individu d’Israël avilit l’intériorité de la Torah et de ses secrets, ce qui a trait à la conduite de nos âmes et de leurs degrés, la perception et la saveur des Mitzvot (commandements) pour avantager l’externalité de la Torah qui s’adresse seulement à la partie pratique ? Et même si l’un s’engage momentanément dans l’intériorité de la Torah, et lui dédie un peu de son temps, alors que ce n’est ni la nuit ni le jour, comme si c’était superflu, en faisant cela, il déshonore et avilit l’intériorité du monde, que sont les Enfants d’Israël, et rehausse l’externalité du monde – les Nations du Monde – au-dessus d’eux. Ils humilieront les Enfants d’Israël et les couvriront de honte et considéreront Israël superflu, comme si le monde n’en avait pas besoin, à Dieu ne plaise !

En outre, ce faisant, ils permettront même à l’externalité des Nations du Monde de dominer leur propre intériorité, car les pires parmi les Nations du Monde, les plus dangereuses et les plus dévastatrices du monde, surgissent au-dessus de leur intériorité, les Justes parmi les Nations. Et alors, ils provoquent la destruction et le massacre haineux dont notre génération a été le témoin, que Dieu nous en protège à l’avenir !

Vous comprendrez donc que la rédemption d’Israël, et que le mérite d’Israël tout entier dépend de l’étude du Zohar et de l’intériorité de la Torah. Et vice versa, la destruction et le déclin des Enfants d’Israël découlent de leur abandon de l’intériorité de la Torah. Ils ont avili ses mérites et l’ont rendue superflue.

 

  1. Voici ce qui est écrit dans les Tikounim (corrections) du Zohar (Tikoun 30) : « Réveillez-vous et levez-vous pour la Sainte Divinité, car votre cœur est vide et dépourvu de la compréhension de la connaître et de l’atteindre, bien qu’elle soit en vous. » Ce qui signifie comme il est écrit (Isaïe 40), qu’une voix martèle dans le cœur de tous ceux d’Israël, pleurant et priant pour l’élévation de la Sainte Divinité, qui est l’ensemble des âmes d’Israël. Mais la Divinité dit : « Je n’ai pas la force de m’élever au-dessus de la poussière, car toute chair est comme de l’herbe, ils sont tous comme des bêtes à se nourrir d’herbe et de foin. » Cela signifie qu’ils observent les Mitzvot stupidement, comme des bêtes, et que tout son éclat est comme la fleur des champs, toutes les bonnes actions qu’ils font, ils les font pour eux-mêmes. Ce qui signifie que toutes les Mitzvot qu’ils exécutent, ils n’ont pas l’intention de les offrir afin d’apporter du contentement à leur Créateur. Ils les observent plutôt pour leur propre bénéfice, et même les meilleurs d’entre eux, qui consacrent tout leur temps à l’étude de la Torah, le font pour le bénéfice de leurs propres corps, sans le but désirable : apporter du contentement à leur Créateur.

Il est dit de la génération de ce temps-ci : « Un esprit part et ne reviendra pas », c’est-à-dire que l’esprit du Messie, qui doit délivrer ceux d’Israël de tous leurs maux jusqu’à la rédemption totale pour respecter les mots : « Car la terre sera emplie de la connaissance du Seigneur. » Cet esprit-là est parti et ne brille pas dans le monde.

« Malheur à ceux qui font en sorte que l’esprit du Messie quitte le monde et empêchent son retour. Ceux-là rendent la Torah sèche et sans le nectar de la connaissance ou de la raison. Ils se confinent eux-mêmes à la partie pratique de la Torah et ne souhaitent pas essayer de comprendre la sagesse de la Kabbale, de connaitre et de comprendre les secrets de la Torah et les saveurs de Mitzva. Malheur à eux, car ils sont responsables d’une existence de pauvreté, de ruine, de pillage, de vandalisme, de meurtre et de destructions du monde.

 

  1. La raison de ces paroles est, comme nous l’avons expliqué, que ceux qui s’engagent dans l’étude de la Torah avilissent leur propre intériorité et par conséquent, l’intériorité de la Torah, la rendant superflue pour le monde et l’étudient en un temps qui n’est ni le jour ni la nuit, et à cet égard, ils sont comme des aveugles cherchant le mur, et de ce fait ils intensifient leur externalité, au bénéfice de leurs propres corps. De plus, ils accordent plus de considération à l’externalité de la Torah qu’à l’intériorité de la Torah. Et par ces actions, ils permettent à toutes les formes d’externalité dans le monde de submerger toutes les parties de l’intériorité du monde, chacune conformément à son essence.

« Il en est ainsi parce que l’externalité de tout Israël, c’est-à-dire les Nations du Monde en elles, submergent et annulent l’intériorité de tout Israël qui sont ceux qui sont importants dans la Torah. Ainsi, l’externalité dans les Nations du Monde, les destructeurs parmi elles, s’intensifie et annule l’intériorité parmi eux, que sont les Justes parmi les Nations du Monde. De plus, l’externalité du monde entier, que sont les Nations du Monde, s’intensifie et annule les Enfants d’Israël, l’intériorité du monde.

Dans une telle génération, tous les destructeurs parmi les Nations du Monde lèvent la tête et souhaitent tout d’abord détruire et assassiner les Enfants d’Israël, comme il est écrit (Yevamot 63) : « Nulle calamité ne vient dans le monde si ce n’est à l’intention d’Israël. » Ce qui signifie, comme il est écrit dans les corrections ci-dessus, que les Enfants d’Israël sont la cause de la pauvreté, de la ruine, du pillage, des meurtres et de la destruction du monde entier.

« Et à cause de nos nombreuses fautes, nous avons assisté à tout ce qui est dit dans le Tikounim mentionné ci-dessus, et d’ailleurs, le jugement frappe le meilleur d’entre nous, comme l’ont dit nos sages (Baba Kama 60), “Et cela commence par les justes en premier”. Mais de toute la gloire d’Israël dans les pays de la Pologne et la Lituanie, etc., il n’en reste que les vestiges dans notre terre sainte. Maintenant, c’est à nous, les reliques, de corriger cette terrible erreur. Chacun de nous, ceux qui restent, devrait s’engager dans son cœur et son âme, à intensifier désormais l’intériorité de la Torah, et lui donner sa juste place, en fonction de son mérite dans l’externalité de la Torah ».

« Et puis tous, et chacun d’entre nous, seront récompensés par l’intensification de sa propre intériorité, ce qui signifie l’Israël en nous, qui sont les besoins de l’âme au-dessus de notre propre externalité, qui est l’Organisation des Nations du Monde en nous, c’est-à-dire les besoins du corps. Cette force viendra à l’ensemble d’Israël, jusqu’à ce que les Nations du Monde, en nous, reconnaissent et soulignent le mérite des grands sages d’Israël et les écoutent et leur obéissent ».

« En outre, l’intériorité des Nations du Monde, les Justes des Nations du Monde, dominera et soumettra leur externalité, qui sont les destructeurs. Et l’intériorité du monde, aussi, qui est Israël, dominera par tout son mérite et sa vertu dans l’externalité du monde, qui sont les nations. Ensuite, toutes les Nations du Monde reconnaîtront et accepteront sur elles le mérite d’Israël ».

Et ils doivent suivre les mots (Isaïe 14,2), « Et les peuples les prendront, et les ramèneront à leur demeure, et la maison d’Israël les possédera dans le pays de l’Éternel ». Et aussi (Ésaïe 49,22), « Et ils amèneront tes fils dans leurs bras, et tes filles seront portées sur leurs épaules ». Voilà ce qui est écrit dans le Zohar (Nasso, p 124b), « grâce à cette composition », qui est le Livre du Zohar, « ils seront délivrés de l’exil avec miséricorde ». Amen, qu’il en soit ainsi.

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print

Leave a Reply