Uniting Europe

Riyad Al-Maliki, le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne a déclaré hier que l’offensive sur le mont du Temple « n’est pas reliée aux détecteurs de métaux ou aux caméras, mais bien à la souveraineté sur Al-Aqsa : la bataille pour Jérusalem vient de commencer ».

Al-Maliki a exprimé les sentiments du monde arabe tout entier. Depuis des décennies, ils ont échoué à s’unir dans leur lutte contre Israël. Maintenant, finalement, ils sont en train de réussir et le monde entier les soutient.

Mais ce n’est pas leur lutte qui va leur donner la victoire. C’est notre propre division qui alimente leur ferveur. Nous ne devrions pas nous méprendre et penser que le calme relatif d’aujourd’hui, après la prière, est la fin de la bataille. Ce n’est qu’une pause.

Les Arabes ne sont pas seuls dans leur lutte, Le monde entier les soutient. La déclaration absurde de l’UNESCO à l’effet que le mont du Temple n’a pas d’histoire juive, et que le Tombeau des Patriarches appartient au patrimoine palestinien exprime l’opinion honnête du monde à propos de notre droit de vivre ici comme un peuple souverain.

Il y a 2 000 ans, nous avons perdu cette terre parce que nous nous haïssions réciproquement à un point tel que nous nous sommes battus les uns contre les autres à l’intérieur de la ville de Jérusalem pendant que les Romains attendaient patiemment à l’extérieur des murs. Quand ils ont pénétré dans la ville, ils n’ont eu qu’à détruire les vestiges qui restaient de notre peuple.

Nous avons établi notre nationalité sur la base de l’unité, d’être « comme un seul homme dans un seul cœur », et sur l’engagement d’être « une lumière pour les nations », afin de diffuser cette unité exceptionnelle à travers le monde. Pendant 2 000 ans, nous avons trahi notre vocation. Pendant 2 000 ans le monde nous a persécutés et nous a exterminés.

Si nous voulons être souverains sur la terre d’Israël, nous devons la mériter de nouveau de la même manière que nos ancêtres l’ont fait : en surmontant notre haine et notre aliénation afin de nous unir comme un.

George Mallory, le premier Britannique à escalader le mont Everest a répondu à la question : « Pourquoi vouliez-vous escalader le mont Everest ? » et il a rétorqué : « Parce qu’il existe ». Le mont Sinaï (du mot hébreu sin’a, haine) est la montagne de haine qui existe entre nous, les juifs. Tout comme l’Everest, notre haine réciproque existe afin que nous puissions nous unir en la surmontant, et de ce fait devenir « une lumière pour les nations ».

C’est la seule manière dont nous pouvons justifier notre présence ici. Nous n’avons pas un état juif afin d’être comme le reste des nations. Nous l’avons, parce qu’il nous permet d’être ce que nous devons être : un phare d’unité pour les nations. Si nous nous acquittons de cette vocation et que nous nous unissons au-delà de notre haine réciproque, alors nous mériterons notre souveraineté. Sinon, nous serons expulsés.

Pour plus d’informations sur l’essence et le but du peuple d’Israël, cliquer ici.

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print

Leave a Reply