Uniting Europe

Parents du XXIe siècle, la controverse de Logan Paul doit déclencher votre prise de conscience.

Si nos enfants peuvent faire glisser leur doigt sur la tablette pour voir un farceur filmer le corps d’une personne qui s’est suicidée et plaisanter à ce sujet, nous devrions alors réaliser que quelque chose a mal tourné avec la jeune génération et que nous sommes soit inconscients, soit tout simplement indifférents.

Parents, après vous être pincés pour vérifier que vous êtes bien éveillés, veuillez vous mettre au courant de ce qui se passe : sur YouTube, des farceurs dans la vingtaine sont devenus des éducateurs et des modèles pour nos enfants. Ce ne sont pas des personnages scénarisés dans un film de fiction, ce sont de vraies personnes qui font de vraies farces dans le monde réel. Les enfants les admirent plus qu’ils n’admirent leurs professeurs et, dans certains cas, plus que leurs parents.

Voici quelques questions que les parents peuvent se poser : est-ce que je sais ce que mes enfants apprennent des idoles qu’ils suivent sur Internet ? Est-ce que je sais quels exemples ils imitent ? Est-ce que je sais à quel niveau de contenu explicite ils sont exposés ?

Parlons maintenant de la raison pour laquelle Logan Paul a fait ce qu’il a fait. Évidemment, parce qu’il gagne plus de 50 000 dollars par vidéo, il veut attirer autant de spectateurs que possible, et il s’est tourné vers la présentation d’un cadavre pour accroître sa notoriété et sa fortune. Mais comment a-t-il eu l’idée que filmer un cadavre serait approprié ?

Ma réponse : Logan Paul est un jeune homme de 22 ans élevé dans une culture qui l’a entouré de représentations visuelles de carnage et de violence. Comme les Américains typiques de son âge, Logan avait regardé plus de 200 000 actes de violence, dont plus de 16 000 meurtres à l’âge de18 ans. Il a également regardé des émissions pour enfants qui présentent jusqu’ à 20 actes violents par heure.

Bref, nous avons permis à la génération de Logan de choisir leurs exemples, leurs modèles et leurs valeurs dans une culture médiatique extrêmement saturée de violence, et maintenant nous les laissons devenir des modèles pour les enfants d’aujourd’hui.

De plus, la vidéo “We Found a Dead Body” de Logan Paul était appréciée par environ 600 000 personnes avant le début du contrecoup, ce qui signifie qu’il n’était pas seulement intoxiqué par son ego quand il pensait que cette vidéo allait voler. Il connaissait assez bien son public pour savoir que beaucoup d’entre eux l’accepteraient.

Parents, il est temps d’examiner la situation dans son ensemble et de reconnaître la spirale descendante des médias violents, la dégradation des valeurs sociales et leurs résultats horribles. Si nous continuons sur cette voie, nous élèverons des êtres humains complètement blasés par le sang et les carnages, sans respect pour la vie humaine, et qui ne prennent en compte rien d’autre que la gratification instantanée de leur ego.

PARENTS, IL EST TEMPS D’AGIR

Donc, les parents, si vous en avez eu assez pour prendre position et reprendre le contrôle de l’éducation de vos enfants, je vous suggère tout d’abord de vous connecter et d’exiger de YouTube et des autres plateformes de médias sociaux qu’ils renforcent leur réglementation et qu’ils consacrent les ressources nécessaires pour s’assurer que leurs utilisateurs ne téléchargent pas de contenu inapproprié. Dire non à la violence et au carnage devrait être un point sur lequel nous pouvons tous être d’accord. Il n’y a aucune raison de permettre à qui que ce soit de faire de l’argent en remplissant l’esprit de vos enfants de contenu violent.

Cela dit, la réglementation, les sanctions et les précautions ressemblent davantage à des pansements d’urgence plutôt qu’à ce qui doit nécessairement arriver. Tôt ou tard, il n’y aura pas d’échappatoire à la reconversion complète de notre système éducatif et de ses méthodes. Nous devrons appliquer les formats, les médiums et les styles qui plaisent aux enfants, et les réorienter pour répandre des valeurs positives, donner de bons exemples et, surtout, élever des êtres humains qui tiennent compte des autres.

Parents, comprenez le monde de vos enfants. Grandir avec l’Internet dans la paume de leurs mains a fait d’eux la première génération « globale-virtuelle ». Il n’est pas étonnant qu’on pense parfois que nos enfants sont des créatures totalement différentes. Ils passent entre 8 et 11 heures par jour collés à leurs écrans, la plupart du temps sur les médias sociaux. Ils s’ennuient facilement, et passent rapidement à l’attraction suivante avec une simple pression du doigt.

Et au fur et à mesure qu’une plus grande partie du monde se connecte, leurs pensées, leurs interactions et leurs sensibilités deviennent également mondiales. 58 % des adultes de 35 ans et plus dans le monde sont d’accord pour dire que « les enfants d’aujourd’hui ont plus en commun avec leurs pairs du monde entier qu’avec les adultes de leur propre pays ». En passant la plupart de leurs heures d’éveil collés à leurs écrans, nos enfants sont devenus plus attirés par le global et le virtuel que par le local et le physique.

Gardez à l’esprit que nous entrons tous dans la réalité virtuelle globale et, à cet égard, nos enfants sont mieux préparés à ces changements.

Nous avons franchi l’étape où l’éducation était axée sur l’information et le savoir. Aujourd’hui, les enfants peuvent trouver les réponses sur Wikipédia plus rapidement que ce que leur professeur leur dit à l’école. Notre éducation doit maintenant se concentrer sur la construction de l’être humain. Et cela signifie construire un système de valeurs à l’intérieur de la personne et un environnement social autour de la personne qui équilibre l’ego humain et l’oriente vers la réalisation positive.

Il ne s’agit pas de prêcher des valeurs morales. Nos enfants ne l’accepteront pas, car leur ego a évolué au-delà de cela. Nous devons les aider à réaliser leur potentiel et à s’exprimer dans un monde de plus en plus interconnecté, en leur donnant les moyens de mieux se comprendre et de tisser des liens significatifs et sains avec les autres.

Cela n’a pas besoin d’être ennuyeux et didactique pour eux. Nous pouvons certainement trouver des moyens passionnants pour qu’ils puissent expérimenter des relations humaines positives, par le biais de discussions en cercle et de projets de collaboration avec leurs pairs, virtuellement et physiquement.

Mais pour que tout cela commence à se produire, les parents doivent s’engager. Nous devons prendre la décision de nous impliquer dans l’avenir de nos enfants et reconnaître la nécessité de cultiver l’esprit mondial qui correspond aux conditions de la nouvelle ère mondiale.

Author :
Print

Leave a Reply